Angers Loire Métropole

Acteur

logo Angers

Échelle de la collectivité :  29 communes
Nombre d’habitants :  302 000 habitants

Démarche mise en oeuvre

Date entretien : juillet 2022

  • Historique projet de plateforme de données

Le projet de Ville Intelligente lancée par Angers a été initié en 2018 par Christophe Béchu maire d’Angers et président Angers Loire métropole.

La mise en œuvre du projet de smart city a donné lieu à un marché confié à un consortium. Le groupe ENGIE pilote le consortium composé de Suez, la poste, Lacroix et autres spécialistes.

Le projet est encore en phase de démarrage du marché. Il s’agit d’un marché global de performance signé en 2019 pour 12 ans.

La mise en œuvre du projet pour traiter 9 thématiques, s’appuie sur des dispositifs existants ou par l’apport de nouvelles solutions plus ou moins innovantes avec un objectif de faire de la supervision.

L’objectif final est de créer un centre de pilotage avec un hyperviseur qui agrégera les différents superviseurs métiers et d’avoir la main sur les dispositifs métiers. Une exploitation 24h/24h est prévue.

En 2021 une cyber-attaque d’ampleur sur la mairie d’Angers et la communauté urbaine Angers Loire Métropole a impacté le déroulé du projet.

Les communes sont embarquées dans le projet de TI mais les premières déclinaisons des cas d’usages se feront essentiellement sur la ville centre d’Angers. Par contre, toutes les communes vont bénéficier de la rénovation de l’éclairage LED. C’est bien Angers Loire Métropole qui a signé le marché.

  • Données

9 champs d’application de la smart city sont traités dans le projet de smart city : éclairage public, bâtiment, eau potable, arrosage espace vert, signalisation feux tricolore, stationnement, santé (pollution de l’air,..), sécurité et vidéosurveillance.

Les solutions techniques sont apportées par le groupement et la collectivité va se les approprier. L’objectif est d’être autonome pour accéder aux données générées. Nous imaginons une plateforme open API (en complément de la plateforme opendatasoft) qui va nous permettre de gérer des liens avec l’extérieur (en mode ouvert ou privé).

Nous nous appuyons sur le groupement pour développer les superviseurs pour chaque solution métier avec des prestations incluses au contrat MGP.

Une partie des solutions logiciels sont liées à des solutions propriétaires du groupement. Des développements spécifiques ont été réalisés pour la collectivité. Le groupement est éditeur d’une partie des solutions. L’objectif est de pouvoir interconnecter avec le socle digital du groupement des solutions de la collectivité.

La collectivité est propriétaire de l’intégralité des données.

A ce jour nous disposons d’un entrepôt de données (basé sur une base PostgreSQL) et d’un SIG (solution ESRI). L’objectif est de l’enrichir. On ne trouve pas encore toutes les données aujourd’hui. Nous avons des données de nos référentiels bâtiments, du volet RH, et quelques cas d’usages sur le volet associations. A terme il y aura des liens entre l’entrepôt et le projet de territoires intelligents.

Par exemple les données GMAO qui gère les bâtiments.

  • Moyens humains et budget dédiés à la data

La DSI contribue au projet de territoires intelligents. La plateforme de données est fournie par le consortium titulaire du marché.

Le budget du projet de smart city est de 178M€.

Une action est prévue avec un accompagnement externe pour la montée en compétence des agents. L’objectif est d’aller vers une autonomie grandissante des agents métiers. Le projet de territoire intelligent sera un déclencheur.

Nous activons plusieurs leviers :

    1er levier : accompagnement

accompagnement de la DSI sur les premiers cas d’usage : par exemple mise en place d’un observatoire des associations en s’appuyant sur notre entrepôt de données pour voir les informations relatives aux associations avec lesquelles la collectivité est en contact.

    2ᵉ levier : évolution des outils

Il faut que les outils soient plus facilement appropriables

    3ᵉ levier : sensibilisation

module d’acculturation à la donnée aux bénéfices des agents qui sont concernés par le projet de Territoires Intelligent

  • Organisation / Gouvernance

Un service données existe au sein de la DSI. Il est composé du service SIG, opendata, entrepôt de données et un volet décisionnel (tableau de bord, valorisation du patrimoine données).

L’équipe projet « territoire Intelligent » a été constituée et est rattachée au DGA transition numérique et ressources internes. Elle n’est pas rattachée à la DSI. Cette équipe intégrera le futur centre de pilotage. Elle est composée de 10 personnes. Il y a des interlocuteurs sur chaque thématique projet : un collègue sur les infrastructures métiers, un sur le projet numérique, un sur le futur centre de pilotage,...

Une réflexion autour d’une stratégie data est en cours. Nous allons être accompagnés à compter de fin 2022 par un prestataire pendant 12 à 18 mois. L’objectif est de poser les grandes règles qui régissent la collecte et l’usage des données. Nous allons décrire les grands principes de gouvernance interne pour le cycle de vie des données collectées mais aussi de gouvernance externe pour associer les citoyens.

Nous avons une gouvernance opérationnelle des données dans le projet TI pour ne pas ajouter des sources. Nous utilisons ce que nous avons déjà : notre entrepôt de données, nos référentiels utilisateurs.

  • Points de vigilance identifiés / facteurs clés de succès

    Anticiper l’accompagnement humain indispensable et intégrer en amont la dimension cybersécurité.

    Ajuster au plus tôt les moyens, tant côté métiers que du côté des Directions ressources.

    • Outils

    BUSINESS object, SIG ArcGIS, ESRI

    Contact : Jacques Pouvreau, Direction du Système d'Information et du Numérique (DSIN)

    47.47, -0.55

    Angers Loire Métropole