Dijon Métropole

Acteur

logo Dijon Métropole

Échelle de la collectivité :  24 communes
Nombre d’habitants :  253 859 habitants

Démarche mise en oeuvre

Date entretien : juillet 2022

  • Historique projet de plateforme de données

Au départ, c’est le projet On Dijon qui est lancé en 2018 avec un contrat de performance énergétique pour la conception, réalisation, exploitation et maintenance pendant 12 ans d’un poste de pilotage connecté et centralisé et des équipements de l’espace public des 23 communes du territoire. Ce contrat est piloté par Bouygues Energie & Services, avec Suez, Citélum et Cap Gemini, et prévoit des clauses pour que Dijon métropole soit pleinement propriétaire des données.

D’autres projets ont été engagés en 2020 comme le projet RESPONSE, en réponse à un appel à projet européen, sur l’émergence d’ensembles de bâtiments à énergie positive. Ce projet prévoit la mise en place d’une plateforme de données énergie-climat pour le suivi des objectifs villes décarbonées, la détection des îlots de chaleur et la qualité de l’air.

Le principal critère pour l’Europe est la réplicabilité des solutions.

Dijon est lauréat de l’AMI Territoires d’Innovation de Grande Ambition (TIGA) avec son projet son projet de territoire modèle du « système alimentaire durable de 2030 ».

  • Données

Le groupement titulaire du contrat On Dijon a mis en place un hub de données, alimenté par les équipements et les signalements, et un hyperviseur que la métropole alimente avec des données internes (couches géographiques, activité sur l’espace public, annuaire…).

Avec le projet RESPONSE, Dijon se positionne comme tiers de confiance et la métropole a pris l’engagement d’investir dans un data HUB. Ce data HUB n’est pas que pour le projet RESPONSE. Il va servir pour d’autres projets.

Pour le projet RESPONSE, nous mettons en place des conventions pour la mise à disposition de données.

En l’état actuel, il n’est pas possible d’être indépendant des GAFAM pour l’hébergement en données avec les exigences européennes sur les offres full cloud ou hybride. L’enjeu c’est le cryptage des données à la source.

Les agents métiers n’ont pas encore accès aux outils. Il y a des chefs de projet qui sont plus ou moins friands et qui viennent nous demander des extractions de données.

Les agents du service SIG ont accès aux données.

Nous avons réalisé un premier tableau de bord de type GMAO présenté au DGS pour le suivi des interventions de maintenance sur les bâtiments scolaires.

  • Moyens humains et budget dédiés à la data

Le projet On Dijon a fait émerger un besoin pour un profil de poste pour un chief data officer à la métropole pour relier les initiatives métiers. Il a d’abord entrepris la réalisation d’un catalogue des données disponibles pour y voir plus clair.

Les fonctions data analyst et gouvernance des données sont arrivées au fil de l’eau.

Les budgets sont alloués métier pour les projets portés par les services.

Le budget pour le Data hub est alloué à la direction numérique pour tout ce qui est architecture.

  • Organisation / Gouvernance

La direction du numérique est mutualisée à l’échelle de la métropole et de la ville de Dijon et mis à disposition des communes (20 communes sur 23 sont maintenant adhérentes à ce service commun).

Les deux éléments structurant du projet d’organisation des services sont :

- le recrutement d’un data analyst pour le traitement de la donnée et la mise en place de tableaux de bord

- le recrutement d’une chargée de gouvernance des données pour la gestion du patrimoine de données et la relation avec les partenaires.

Pour recruter nous ouvrons à des profils jeunes en sortie d’études avec une volonté de travailler dans le public, ou à des personnes ayant un parcours dans le service public car il est difficile de trouver des candidats avec expérience en raison de la faible attractivité de la fonction publique.

La direction du numérique est rattachée à une DGD (Direction Générale Déléguée).

La gouvernance des données et le pilotage de la stratégie de données est opérée au sein d’un comité data interne présidé par le DGS, en présence de 2 élus, de l’ensemble des DGD et dont le pilotage opérationnel est porté par la direction du numérique (son directeur et le Chief Data Officer) et le chargé de filière numérique au développement économique.

Le projet opendata est piloté par le chief data officer.

Le DPO est un prestataire externe qui n’est pas soumis à la hiérarchie.

Un chargé de mission RGPD est rattaché à la sécurité informatique.

Nous souhaitons créer un réseau de référent dataowner. Aujourd’hui nous avons un réseau de référents SIG. Nous nous appuyons également sur des chefs de projets qui font le lien entre le volet numérique et les métiers.

Le comité data interne permet d’établir la feuille de route de la stratégie de données.

La feuille de route prévoit l’ouverture d’un observatoire du territoire avec data visualisation (et non une approche Open Data classique).

Nous allons également installer un comité métropolitain de la donnée en associant les universitaires, entreprises, institutions, associations et représentants de la société civile avec notamment la rédaction d’une charte métropolitaine de la donnée.

  • Points de vigilance identifiés / facteurs clés de succès

Il faut se doter d’un organe de gouvernance des données.

Il nous a fallu 3 ans pour monter une fonction data et un organe de gouvernance et une vision data ce n’est pas si long.

Il faut bien identifier les sponsors qu’on a en interne. A Dijon, le DGS est convaincu du rôle de la métropole autour de la gestion des données. Après il faut embarquer plus de monde.

C’est vraiment en partant des projets qu’on arrive à obtenir les budgets.

L’approche par projet permet d’avoir des services facilitateurs. Cela permet de prouver le gain de temps qu’on peut apporter vis-à-vis des de la compréhension ou du pilotage des métiers.

Nous pourrions espérer que certaines choses aillent un peu plus vite, mais il faut laisser le temps nécessaire pour monter en compétence, même à titre personnel.

Le COVID nous a permis de tirer des bénéfices directs en fonction du contexte.

  • Outils

Dawizz pour travailler le catalogue des données

Contact : David Fau, Responsable Données Numériques, Chief Data Officer

47.32, 5.04

Dijon Métropole