Montpellier Mediterranée Métropole

Acteur

logo Montpellier Métropole

Échelle de la collectivité :  31 communes
Nombre d’habitants :  290 053 habitants

Démarche mise en oeuvre

Date entretien : juillet 2022

  • Historique projet de plateforme de données

L’agglomération de Montpellier a lancé une démarche de Cité intelligente dès 2010 à l’occasion de la labellisation éco cité qui a été un support de réflexion de la ville intelligente.

Nous avons travaillé sur la smart city avec le centre de recherche d’IBM qui étaient implantés sur notre territoire.

Une première feuille de route a été établie de 2013 à 2016 : Nous avons d’abord déployé 4 projets de R&D. Une première plateforme test de données avec IBM (outil IOC). Ce premier projet a été arrêté car l’outil ne fonctionnait pas. Un autre projet mobilité de calculateur d’itinéraire multimodal avec prédiction des temps de trajet en temps réel. Et également un projet sur la gestion des risques et un autre sur la gestion de l’eau.

En parallèle, côté ville Montpellier, un projet d’opendata a été déployé dès 2011.

En 2015 la métropole est créée avec mutualisation de la politique numérique ville et agglomération. Nous avons travaillé ensemble pour réaliser des POC avec des capteurs pour montrer la pertinence de l’utilisation des données avec des tableaux de bord.

Une deuxième feuille de route de 2016 à 2019 suite à cette première phase R&D. Notre objectif était de développer une solution propre à la métropole sans s’appuyer uniquement sur la techno d’IBM.

Depuis 2019, une troisième feuille de route suite à retour d’expérience est en cours de validation. Notre objectif est de répondre au besoin des directions métiers qui ont chacune leurs particularités.

Un nouvel axe sur la sur la citoyenneté numérique a été ajouté grâce aux travaux engagés sur l’inclusion numérique.

Il n’y a pas de centre de pilotage de prévu.

L’observatoire territorial doit se mettre en place depuis le SIG.

Nous avons lancé un appel à projet des entreprises, et si c’est intéressant ça passera à l’échelle.

  • Données

L’objectif était de déployer notre plateforme pour récupérer les données IOT. Nous avons travaillé avec des partenaires pour la partie développement de la plateforme IOT (SYNOX), la réalisation d’un entrepôt de données (ATOS).

L’hébergement des données en interne se fait sur les serveurs de l’agglomération à Montpellier. Nous avons également hébergé des données chez OVEA qui a 3 data centers à Montpellier.

Nous avons 3 plateformes qui sont reliées par API :

1 plateforme IOT : exploitation des données avec l’outil SYNOX(installée sur vos serveurs)

1 plateforme opendata : outil de la métropole développé par le prestataire BLUPROD (IBIS production) en 2016.

1 plateforme FIWARE pour le stockage : données chaudes (ATOS)

En termes de sécurité : tout le monde n’a pas accès à la plateforme IOT (SYNOX) 

Des cas d’usage IOT sur la gestion de l’arrosage des espaces verts et le smart parking fonctionnent déjà. En parallèle, les outils métiers de la régie des eaux perdurent pour la maintenance du réseau d’eau (vannes, canalisation…).

Un projet de jumeau numérique est en cours de développement. Sa livraison est prévue fin 2022.

Il porte essentiellement sur les thématiques : artificialisation des sols (zéro artificialisation nette), suivi trame verte et îlot de chaleur et îlot de fraîcheur, qualité de l’air.

L’Outil utilisé est TerraExploreur pour la 3D. L’entreprise qui suit ce projet est IGO.

Une expérimentation est en cours au sujet sur la santé pour évaluer l’impact de la qualité de l’air (pollution) sur la santé.

  • Moyens humains et budget dédiés à la data

Nous avons un budget métropole dédié au socle technique, aux expérimentations et aux R&D.

Chaque service achète son matériel par exemple la régie de l’eau achète ses capteurs.

  • Organisation / Gouvernance

La gouvernance est organisée avec un Comité stratégique tous les 6 mois avec DG et les élus

Des GT / COPIL avec les directions métiers sont organisés tous les mois avec des revues de projets

(40 projets environ).

Nous avons une mission Cité Intelligente qui travaille avec différentes directions métiers

et le chef de projet opendata.

Actuellement, une réorganisation de la métropole 8000 personnes a mis la validation de la 3ᵉ feuille de route en pause. Toute la gouvernance de métropole va changer.

La réorganisation en cours est composée de 3DGS, 20 directeurs de pôles.

Le chef de projet opendata est dans le pôle numérique et donnée (DSI, SIG, DPO ) créé depuis le 1er mai 2022 (100 personnes). Dans ce pole il y a actuellement 80 personnes. 20 recrutements restent à réaliser pour compléter les compétences (un architecte SI…). Un arbitrage du DGS est nécessaire pour des recrutements spécifiques. 

DPO interne vient d’être intégré dans le pôle numérique et données.

  • Points de vigilance identifiés / facteurs clés de succès

La réorganisation en cours nous a fait perdre déjà 1,5an sur la validation de la 3eme feuille de route. Je ne sais pas si c’est une bonne idée de profiter d’une réorganisation pour faire évoluer la gouvernance des données.

Nous n’avons pas encore de recul sur cette nouvelle gouvernance. 

Nous sommes vigilants sur la communication des industriels qui disent qu’ils savent tout faire. La ville est un sujet complexe. On ne peut pas faire confiance à 100 % à un industriel. La solution est sûrement hybride. D’où l’intérêt d’avoir des chartes éthiques et des cadres politiques avec des garde-fous.

Contact :

Hélène Roussel ,Directrice de la Mission Cité intelligente

Valentin Jérémie, Chef de projet Open Data

43.6, 3.8

Montpellier Mediterranée Métropole