Un atelier sur la smart city aux rencontres des DST

Les 27 et 28 novembre, le Cerema a animé un temps d'échange sur « le rôle du DST dans un projet transversal de territoire intelligent »

Dans le cadre des rencontres territoriales des directeurs de services techniques (DST), organisées par le Cnfpt à Montpellier les 27 et 28 novembre, le Cerema a animé un atelier sur « le rôle du DST dans un projet transversal de territoire intelligent ».

Trois temps ont rythmé les échanges :

  • la présentation des participants a permis de mettre en lumière l’état de maturité des collectivités par rapport au sujet « smart », et les attentes et questions sur le sujet ;
  • ensuite un temps de brainstorming a conduit à dessiner ensemble une réponse à la question : « qu’est-ce qu’un territoire intelligent ? » ;
  • enfin, dans le cadre de l’élaboration d’un autodiagnostic, les participants ont commencé à lister les questions qu’il faut se poser lorsque l’on définit sont projet de territoire intelligent.

 

La maturité par rapport à la smart city

La diversité des territoires représentés dans l’atelier montre que le concept "smart" questionne les collectivités de toute taille.

Tout le monde n’est pas à l’aise avec la smart city : le sujet est vaste et recoupe de nombreux domaines. Même lorsqu’il y a un projet de territoire intelligent au sein de la collectivité, tous les services ne sont pas inclus ou informés de la même manière.

Quelques sujets récurrents sont à noter :

  • il est important, lors de l’élaboration du projet de territoire intelligent, de commencer par une action précise, qui donne à voir un aspect concret du « smart » ;
  • on peut également démarrer le projet par des thématiques porteuses : bâtiment, éclairage, relation citoyen...
Nuage de mots sur la smart city

 

Schéma collectif : qu’est-ce qu’un territoire intelligent ?

Schéma collectif : qu’est-ce qu’un territoire intelligent ?

 

Les questions à se poser

Afin d'alimenter le futur outil d’autodiagnostic, les participants ont été invités à proposer des questions. L'objectif était de lister les questions les plus importantes à se poser lorsque l'on lance une démarche de territoire intelligent.

Les questions auxquelles on peut répondre facilement :

  • Quel est le premier pas vers la smart city ?
  • Quels sont les moyens à mettre en œuvre pour optimiser les dépenses et raisonner développement durable ?
  • Quelles sont les attentes et besoins des administrés pour améliorer leurs conditions de vie ?

Les questions auxquelles il est plus difficile de répondre :

  • Quelles sont les initiatives smart qui existent déjà sur le territoire ?
  • Est-il prévu un outil unique pour répondre aux interrogations générales des administrés ? Lequel ?
  • Quelle communication auprès des usagers pour permettre une mise en place constructive des nouveaux outils numériques ?
  • Comment faire pour que l’outil soit ouvert et évolutif (techniquement et par rapport au territoire) ?
  • Quelles règles pour l’interopérabilité des systèmes (marchés publics) ?

Ces réflexions s'inscrivent dans le processus de construction itérative de la plateforme Villes et territoires intelligents du Cerema, et en particulier son outil d'auto-diagnostic.

 

Découvrir le projet de plateformeDécouvrir la plateforme